Lever les tabous du post partum

Mis à jour : 24 déc. 2020


Tu as sûrement déjà entendu ce terme, sans vraiment savoir ce que ça veut dire (en tout cas, c’était notre cas !). Curieuse d'en savoir plus ? Tu vas devenir maman et tu te questionnes sur l’après-accouchement ? Tu es déjà passée par là et tu aurais aimé en savoir plus avant de traverser cette période ?

Loriane, du podcast Orèma, t’explique ce qu’il y a savoir. Bonne lecture.


Le post-partum, c’est quoi ?


Le post-partum est la période qui va de l’accouchement, jusqu’aux premières règles après ce dernier. Dans les faits, cela peut durer plus longtemps car il ne s’agit pas uniquement de l’état physique de la nouvelle mère. L’accouchement entraîne une succession de bouleversements physiques, psychiques et hormonaux conduisant à la naissance d’une mère. C’est via le hashtag #monpostpartum sur Twitter que les mères se sont emparées du sujet et l’ont fait revenir au cœur du débat en février 2020.



Une meilleure préparation


Nombreuses sont les mères qui se retrouvent désemparées et seules face à leur nouveau-né une fois sorties de la maternité. En effet, si les rendez-vous médicaux sont rapprochés tout au long de la grossesse, ce n’est plus le cas une fois bébé arrivé. Les rendez-vous se concentrent plutôt sur la bonne santé et la croissance du nouveau-né, et plus tellement sur la mère, qui découvre de nombreux désagréments physiques qui n’auront été que vaguement évoqués, ou parfois passés sous silence. C’est le cas des lochies (des pertes abondantes de sang) ou encore des tranchées (contractions ressenties après l’accouchement qui permettent à l’utérus de reprendre sa forme plus rapidement).


Il est nécessaire et même urgent de permettre aux femmes de se préparer non plus seulement à l’accouchement, mais aussi à tout ce qui vient après.

Donc de les informer en amont et de leur proposer des solutions qui leur permettront de s’adapter à leur nouveau rythme de vie.


Déculpabiliser les mères et libérer leur parole


Ne pas ressentir immédiatement le bonheur imaginé de devenir mère alors qu’on sort de la maternité, épuisée et éprouvée par l’accouchement est humain. Il est temps de permettre aux nouvelles mères de réellement s’exprimer et de mettre fin aux tabous qui entourent cette période de leur vie. C’est aussi de cette façon que les femmes vivant un baby-blues ou une dépression post-partum pourront obtenir de l’aide en lieu et place de l’isolement dans lequel elles se retrouvent souvent enfermées. Bon nombre d’entre elles n’osent pas s’exprimer de peur de ne pas correspondre à ce que la société attend d’elles : l’image de la mère dans la béatitude et qui se sacrifie nuit et jour en silence.


Déculpabiliser les mères c’est leur donner le droit de dire ce qu’elles ressentent et cela sans porter de jugement.

De plus en plus d’initiatives fleurissent sur les réseaux sociaux, et ailleurs, afin d’offrir cette fenêtre aux mamans. Des podcasts, des comptes Instagram publiant des témoignages, des livecasts… Toutes les grossesses sont différentes, il en va de même pour les accouchements et les post-partum et il est intéressant de pouvoir avoir accès à différentes histoires.



Le père a un rôle à jouer


Dans la configuration où le père est présent , il est essentiel de marteler que les enfants se font à deux.

Un père n’aide pas sa femme avec les enfants mais il remplit son rôle de parent.

Prendre soin du nouveau-né et gérer le quotidien de la maison n’est pas exclusivement le rôle de la mère. D’où l’importance du débat actuel sur l’allongement du congé paternité qui permettra non seulement de tendre vers une égalité entre les hommes et les femmes quant à l’évolution professionnelle, mais permettra aussi à l’enfant de créer un lien privilégié avec son père. En France la durée du congé paternité vient de doubler et passera ainsi de 14 à 28 jours, à compter de Juin 2021. Faire peser essentiellement sur la mère toutes les tâches, car elle ne reprend pas le travail juste après l’accouchement, est dangereux, en plus de ne pas être équitable. Accorder davantage de place aux pères conduira à une prise de conscience de la part de ces derniers et à une répartition plus juste des responsabilités parentales.


Pour aller plus loin, découvre le témoignage d’une mère sur son post-partum :

« Le post-partum de Julie » - Épisode bonus du podcast Orèma


Note de la Team (Chut!) Les femmes parlent : C’est facile à écouter, accessible et vous savez ce que l’on pense du partage d’expérience !


Article par Loriane du blog Orema.fr http://orema.fr/





Merci à Loriane pour sa confiance !


Ce sujet t'intéresse ?

Ici, on discute désir d'enfant avec Jacqueline Comte, coach en désir d'enfant (replay)

Ici, on discute parentalité avec Anne, coach parentale (replay)

Ici, tu retrouveras un témoignage sur famille recomposée où tout ne se passe pas comme prévu (article)

Ici, découvre un beau témoignage sur l'accouchement



Toi aussi, tu veux témoigner d’une expérience qui t’a marquée ? Écris-nous à chut.lesfemmesparlent@gmail.com

66 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout