top of page

Sexualité : Dire ce que l'on aime ?

Pour débuter notre trimestre sur le thème de la sexualité, nous mettons directement les pieds dans le plat avec cet article qui va parler de sexualité, de relation à soi, de relation à l'autre mais aussi de féminisme. Tu commences à connaître la maison, on parle de tous les sujets sans tabou et en toute liberté ! Bonne lecture.

Photographie par Anete Lusina - libre de droit - pexels.com

Mise en contexte :

Vous venez de passer un moment spicy 🌶️.

Il se retourne vers toi et te dit avec sa voix de vainqueur: "T'as aimé ?".

Heuu, bah justement...

Tu as 2 solutions : tu souris et tu acquiesces ou tu réponds franchement, en sachant que cette réponse va déboucher sur une discussion et qu'il te faudra assumer jusqu'au bout.


D'ailleurs, dans une enquête réalisée par l'Ifop en 2014 sur l'orgasme féminin (1), 63% des femmes ont déclaré avoir déjà simulé avec un partenaire. Surprise ? Ouiii, je te vois lever les yeux au ciel ! Effectivement, c'est beaucoup !


Pourquoi ?

Selon moi, les raisons principales seraient :

- Flatter l'égo du partenaire ou par crainte de le vexer

- Le fait que le plaisir sexuel de l'homme soit au centre des relations hétérosexuelles

- Le plaisir féminin est souvent encore trop tabou pour que nous nous sentions à l'aise pour oser explorer ce qui nous fait plaisir et/ou le verbaliser



Comme tu peux le constater, en matière de sexualité (comme un peu partout ailleurs) notre préoccupation est souvent de ne pas contrarier l'autre avant de penser à ce qui nous fait du bien.

Là où notre vie sexuelle devrait être un espace d'épanouissement, nous nous retrouvons souvent, une fois encore, à jouer les seconds rôles.

Personnellement, j'ai beau me considérer comme une femme forte et avec du caractère, je me suis rendue compte que ce n'était pas forcément évident d'aborder ce sujet, alors même qu'il s'agit de moi et de mes envies.


Est-ce uniquement la responsabilité des femmes "d'oser dire ce qu'elles aiment" ?


Ici, j'ai plus de questions que de réponses pour toi.

Pour être honnête, avant d'écrire cet article, nous étions parties sur le thème "Sexualité : Oser dire ce que l'on aime" en mode "Girl power, assume-ton plaisir, va chercher ton dû ! Go girl !"

Mais en y pensant dans une perspective plus critique et féministe, nous nous sommes rendues compte que c'était un peu facile de faire, encore une fois, porter cette responsabilité aux femmes uniquement.

Facile de nous répéter "qu'il faut que" quand la société n'est pas faite en ce sens.

En y pensant, pourquoi c'est encore un sujet en 2022 d'assumer son plaisir sexuel pour une femme auprès de son partenaire ? Pourquoi les hommes sont-ils plus à l'aise à exprimer clairement leurs envies du moment ? Pourquoi le plaisir féminin est-il encore tabou ? La femme a-t-elle vraiment la place pour exprimer ses envies, sans passer pour "une cochonne" ? Qu'est-ce qui dans notre éducation et notre construction sociale a influencé cette situation ?

Piste de réponse : le patriarcat !

Tu as d'autres idées ? Partage-les nous en commentaire.


Si après toutes ces questions, tu es encore à la recherche de solutions pour te lancer, let's go !


Pistes de solutions


Explorer

Comment dire ce que tu aimes, si tu ne sais pas ce que tu aimes ?

N'hésite pas à essayer des choses nouvelles et à laisser place à ton imagination.


Avoir un partenaire à l'écoute

Bon je suis désolée mais il n'y a pas de secrets, c'est la base. Si tu es avec un partenaire qui est juste à l'écoute de ses besoins, même après que tu lui aies partagé les tiens, c'est simplement que ce n'est pas le bon partenaire pour toi ou que tu dois faire le deuil d'une vie sexuelle épanouie. Sorryyy !

Ton partenaire doit respecter tes limites, accepter tes NON et avoir envie de te donner du plaisir.

Communiquer, c'est la clé

Toutes les sexologues te le diront, la clé d'une sexualité épanouie c'est la communication.

Rappel : Ta parole est aussi importante que celle de ton partenaire ! Si tu n'es pas à l'aise à en parler oralement, go pour un texto, un mail, une lettre, un post-it...




Faire le bilan

Quelques heures après une partie de jambes en l'air ou le lendemain, pourquoi ne pas en discuter à tête reposée sans prise de tête : "T'as aimé hier ?". Puisque que vous ne serez plus en mode adrénaline, tu pourras te permettre de faire passer tes messages et d'en recevoir, avec un peu plus de légèreté.


Casser la routine

Voici une belle occasion de recréer du lien, de parler à cœur ouvert et aussi de sortir de vos petites habitudes.





Anecdote : Après une période où la routine s'installait avec des horaires de travail décalés avec mon chéri, notre intimité passait au second plan. Oui, je suis transparente avec toi !

J'ai décidé de prendre les choses en main et d'organiser une petite soirée "bougies" comme j'en ai le secret. Ces soirées nous permettent de prendre du temps ensemble, de pouvoir communiquer sur ce que l'on ressent et ce que l'on désire ! Puis une chose en entrainant une autre, tu connais...


Aussi, voici 4 affirmations que tu peux écrire au-dessus de ton lit :


  1. Je suis légitime : Je suis la mieux placée pour savoir ce qui me plaît et je suis légitime à exprimer mes envies

  2. Je me choisis : Rechercher et assumer mon plaisir n'est pas une attaque pour l'autre

  3. Non c'est non : Non c'est non !

  4. N'aie pas honte : No shame ! Il s'agit de toi, de ton corps, de tes désirs et envies, en gros de ta vie


Sources


(1) « ENQUÊTE INTERNATIONALE SUR LES FEMMES ET L’ORGASME », ifop.com, 2015, https://www.ifop.com/publication/les-francaises-et-lorgasme/


Envie d'aller plus loin dans ces conversations ? Retrouve nos prochains évènements sur le thème de la sexualité

Tu es à Montréal, rejoins-nous le 30 septembre pour un groupe de parole.






38 vues1 commentaire

Posts similaires

Voir tout

1 comentario


Invitado
19 sept 2022

J'aime beaucoup l'approche du conseil plutôt que du assume totalement qui peut être interprété comme "critique"😄 . Super article en tout cas

Me gusta
bottom of page